défiscaliser en 2018

Comment défiscaliser en 2018 ?

La loi française propose différentes mesures grâce auxquelles il est possible de payer moins d'impôts sur son revenu. Les conditions d'accessibilité et de mise en œuvre sont souvent révisées en fin d'année et redéfinies pour l'année suivante. Pour mieux en bénéficier, il convient donc de se tenir informé, afin de prendre connaissance des éventuelles réformes, puis de déterminer celle qui est compatible à ses besoins. L'immobilier est l'un des domaines dans lesquels des possibilités de défiscalisation existent.

Défiscaliser en 2018

Pour rappel, l'impôt à verser au fisc en année n est calculé en fonction du revenu et des investissements menés au cours de l'année n-1. C'est une évidence, mais cela signifie qu'une stratégie de défiscalisation doit être anticipée assez longtemps à l'avance, malgré les incertitudes liées à la révision annuelle de la loi de finance. Voici quelques conseils pour ne pas être pris de court, et vous permettre d'élaborer votre stratégie de défiscalisation personnelle.

défiscaliser en loi pinel
Défiscaliser en loi Pinel en 2018

Dans le secteur de l'immobilier, les options d'investissement permettant de défiscaliser sont nombreuses : loi Pinel, LMPNP CENSI-BOUVARD, loi Malraux, déficit foncier, etc. Le site https://www.defiscalisation-france.fr/ vous accompagne pour trouver le dispositif de défiscalisation le plus adapté à votre situation. Chaque dispositf est soumis à des exigences spécifiques et permet de bénéficier de divers avantages fiscaux spécialement prévus pour le secteur immobilier.

Défiscaliser en loi Pinel

Avec la loi Pinel en 2018, le contribuable résidant en métropole a droit à une réduction d'impôt de 12, 18 ou 21 % pour l'achat d'un logement neuf qui sera ensuite loué sur une durée de 6, 9 ou 12 ans. Dans les territoires d'outre-mer, la réduction est de 23, 29 ou 32 % pour les mêmes échéances. En 2017, tout bien immobilier neuf ou VEFA acheté dans les zones A, A1bis, B1 et B2 est éligible à la loi Pinel. Mais dès janvier 2018, seuls les biens immobiliers des zones tendues A, Abis et B1 seront concernés.

Défiscaliser en LMNP CENSI BOUVARD

La LMNP CENSI BOUVARD offre de réduire le montant de son impôt de 11 % si l'on achète un logement neuf de service, d'une valeur maximale de 300 000 euros, lequel sera loué sur une durée de 9 ans minimum. Elle permet aussi de récupérer la TVA sur l'investissement, et de ne verser aucun impôt sur le loyer perçu. Il est à noter qu'un logement de service est un logement meublé servant de résidence pour les soins à long terme, les étudiants, les personnes âgées ou handicapées, pour les touristes et/ou pour les affaires. Tous sont éligibles à la LMNP CENSI BOUVARD jusqu'au 31 décembre 2017. Mais en 2018, seules les résidences étudiantes et celles dédiées aux personnes âgées seront considérées.

Défiscaliser en loi Malraux

Une autre option de défiscalisation est d'investir dans la rénovation d'un bien ancien ou dégradé qui sera loué ensuite 9 ans au moins suivant les prescriptions de la loi Malraux . Cette loi adoptée en 1960 vise à encourager la préservation du patrimoine architectural. Il est donc obligatoire que le bâtiment (ou l'appartement) à restaurer soit situé dans une zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP), ou dans un secteur sauvegardé. Tous les travaux doivent être effectués sous la supervision d'un architecte, et leur coût maximal doit être de 400 000 euros sur 4 ans. La réduction d'impôt associée est de 22 % des travaux pour une ZPPAUP, et de 30 % pour un secteur sauvegardé.

Défiscaliser en déficit foncier

La défiscalisation en déficit foncier est une solution qui incite à investir dans les biens locatifs qu'on détient déjà. En effet, il y a déficit foncier si les charges d'un appartement (entretien, réparation ou autres) sont plus élevées que son revenu locatif. Dans un tel cas, il est possible de déduire la différence de son impôt sur le revenu, sans que cela excède 10 700 euros, et à condition que le bien soit loué jusqu'au 31 décembre de la 3e année consécutive à celle de l'imputation du déficit. En conclusion : si on impute un déficit foncier sur l'impôt à verser en 2018, le bien immobilier concerné devra être loué jusqu'au 31 décembre 2021. Mais pour cette fin d'année, il faut effectuer la différence entre ses revenus locatifs et charges affiliées. Si un déficit est constaté, on peut espérer une défiscalisation au titre de l'imposition 2018 .